Les camps chantiers sont organisés pour réunir des bénévoles venus du monde entier en vue d’échanges d’expériences. Nous voulons mettre à travers ces camps, les hommes ensemble et donc favoriser les relations humaines qui renferment en elles le bonheur des Hommes.

C’est aussi une occasion pour mettre les hommes ensemble afin qu’ils se parlent, se connaissent, se comprennent et s’aiment. Tout bénévole travaillant avec la Mission des Jeunes doit avoir cela présent à l’esprit et agir en conséquence. Nous faisons un certain travail avec une certaine catégorie de personnes : les bénévoles, ou volontaires, et nous considérons comme bénévoles ceux qui sont partis de leur pays vers nous parce qu’ils voudraient travailler en groupe, donner un peu de leur temps libre pour rendre service à une communauté villageoise, ou encore ceux qui viennent vers nous parce que membres d’une association de volontariat comme la nôtre.

Nous sommes pour le dialogue des cultures ; néanmoins les bénévoles doivent savoir qu’en matière d’éducation, de sensibilisation et de conscientisation, qu’on ne peut rien changer dans l’immédiat. L’Afrique a ses valeurs qui ne sont pas forcément identiques à celles des autres continents et un séjour de trois semaines ne permet pas de tout comprendre.

Le camp ne doit pas être une source de mésentente, de division et de haine. Le passage des jeunes dans un milieu doit être un appel à l’union, au travail en groupe, un appel au renforcement de la vie communautaire, bref ce passage doit soulager ces communautés.